SQO
recherchez

Les transitions chez les jeunes

Actualité | 2019-10-30
SQO - semaine québécoise de l'orientation
En tant qu’adultes, nous devons tous assumer, à un moment de notre vie, des transitions plus ou moins importantes qui ont des répercussions sur notre quotidien : nouvel emploi, déménagement, séparation, retour aux études, etc. Pour les adultes, ces transitions sont courantes et bien connues. Mais, qu’en est-il pour les jeunes ? Vivent-ils vraiment des transitions charnières pendant leur adolescence ?

Le passage du secondaire aux études postsecondaires

Cela va de soi : tout comme lors du passage de l’école primaire à l’école secondaire, l’entrée au cégep ou dans un centre de formation professionnelle fait partie de l’une de ces importantes transitions chez les jeunes. Il s’agit non seulement d’une période de réaffirmation de leur autonomie, mais également de changements importants dans leur quotidien, d’élargissement de leurs réseaux sociaux, d’adaptation à un nouveau style de vie, et plus encore. 

Ainsi, alors que certains jeunes envisagent l'entrée au cégep comme une nouvelle vie empreinte d'une certaine liberté (moins d’heures de cours, moins de supervision, plus de latitude, etc.),d’autres ont des craintes face à ce nouveau départ. Car, même si les heures de cours semblent parfois moins imposantes, les heures d'études et de travail à la maison, elles, sont plus nombreuses et les horaires, plus variables. L'encadrement est moins présent et l'autonomie est davantage valorisée. Ceci sans compter que, pour certains jeunes, la vie en appartement amène tout un lot de nouvelles responsabilités (cohabitation, ménage, repas, comptes à payer, etc.). 

Une transition parfois houleuse

Alors qu’ils étaient habitués au contrôle et à la discipline, voilà qu’ils se retrouvent dans une position de jeunes adultes qui doivent se montrer autonomes et responsables tout en s’ajustant à un nouveau rythme d’apprentissage. Certains jeunes vivent cette transition en douceur, mais d'autres manifestent de l'inquiétude, et ce passage devient alors une source d'anxiété importante. 

À l’instar de leur passage du primaire au secondaire, cette transition secondaire-collégiale/FP est donc une étape importante pendant laquelle ils ont besoin du soutien de leurs proches et, parfois, de l’accompagnement de professionnels. Il est important que les jeunes soient sensibilisés à ce que représente le passage aux études postsecondaires et votre appui est d’autant plus important. 

Quelques trucs facilitants pour les parents

Certaines actions et comportements peuvent vous aider à détecter des inquiétudes ou préoccupations que les jeunes ne nomment pas toujours et à faciliter cette transition. Vous pouvez :
 
  • leur demander ce qu'ils pensent de leur passage aux études postsecondaires, ce qui leur fait peur, ce qui les motive ;

  • visiter avec eux l’établissement d’enseignement qui les intéressent et en profiter pour vous informer de la présence de services d'aide, comme l’aide à la réussite ;

  • être à l'affût de changements dans leur comportement (baisse d'intérêt, lassitude, absentéisme) et en discuter en faisant preuve d'ouverture ;

  • encourager les conversations « parallèles » (par exemple, en voiture : le jeune se sent moins « questionné » que lors de discussions formelles en « face à face ») ;

  • démontrer un intérêt sincère envers leur programme et leurs résultats, et ce, même si vous n’avez plus accès à leur dossier scolaire ;

  • démontrer de l'ouverture envers leur choix. Si celui-ci ne correspond plus à ses intérêts et aptitudes, il peut être important et justifié d’en parler et de reconsidérer ce choix. 
Des services de soutien et d’accompagnement

Heureusement, les parents ne sont pas seuls ! Des services sont offerts dans les cégeps et centres de formation professionnelle, et il est important d’encourager vos jeunes à consulter les intervenants et professionnels qui peuvent l’accompagner dans son parcours scolaire. Voici quelques exemples :

  • Le conseiller ou la conseillère d’orientation (c.o.) peut l’aider notamment à clarifier ses projets d’avenir en fonction de ses intérêts, valeurs et traits de personnalité, à réévaluer un projet d’avenir, à planifier un plan B, à faire un bilan ou encore à valider un choix de programme ou de carrière.

  • L’aide pédagogique individuel peut, entre autres, conseiller et informer l’étudiant au sujet des choix de programmes et de cours au collégial, l’aider à bâtir un horaire de cours qui lui permette de réussir la formation souhaitée. 

  • Les services d’aide à la réussite offerts par des pairs ou des enseignants ont pour but de fournir du support supplémentaire ou du tutorat aux étudiants pour favoriser la réussite de leurs études.

  • Les intervenants des services adaptés évaluent les besoins particuliers de certains étudiants et élaborent un plan d’intervention individualisé en lien avec leur problématique et des recommandations suite au diagnostic médical. 

  • Les services de soutien psychosocial ou de psychologie offrent du soutien pour surmonter certaines périodes difficiles d’ordres familial, social, personnel ou scolaire qui peuvent avoir un effet sur la motivation et le rendement scolaires. 
Certains cours sont parfois offerts à même la grille horaire de l’étudiant pour l’aider à à mieux s’organiser et à mieux planifier, ceci afin d’augmenter ses chances de réussite au collégial.

Un événement à ne pas manquer 

SQO - semaine québécoise de l'orientation

Du 4 au 8 novembre 2019, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ) tiendra la 14e édition de la Semaine québécoise de l’orientation (SQO), sous la thématique Ses choix, mon soutien, son avenir.

Tous les parents et adultes significatifs dans l’entourage des enfants, adolescents et jeunes adultes québécois seront invités à répondre à cet appel : « Éclairons l’horizon de nos jeunes ! » La SQO 2019 leur offrira donc une foule d’activités, d’outils et de ressources pour les aider à jouer un rôle de soutien positif à travers les découvertes, les projets et les choix qui ponctuent le parcours scolaire et professionnel des jeunes.

De l’aide pour les parents

Pour aider les parents du Québec à mieux comprendre l’orientation et à accompagner leur jeune dans cette belle aventure, l’OCCOQ a conçu un Espace virtuel spécifiquement pour les parents qui désirent s’outiller pour mieux accompagner leur jeune dans son orientation scolaire et professionnelle : Espaceparents.org.

Au plaisir de vous y accueillir !

Mireille Moisan, conseillère d’orientation
Partager sur :